ALPARC - The Alpine Network of Protected Areas

English

ALPARC, the Alpine Network of Protected Areas, was founded in 1995 in to help implement the Alpine Convention’s protocol “Nature conservation and landscape management.” Since 2013, ALPARC is an association under the French law (1st July 1901) whose activities cover a large geographical area, ranging from the French to Slovenian Alps.

Objectives and Activities

The association’s main goal is to promote the exchange of expertise, techniques and methods among the managers of all the large protected areas in the Alps such as national parks, regional nature parks, nature reserves, biosphere reserves, tranquility zones, UNESCO World Heritage Sites, geological reserves and sites granted a special protection status. This exchange allows for parks to take part in and carry out projects that they may not have been able to do on their own. Through international cooperation, ALPARC serves as an intermediary between institutions, local actors and Alpine communities within the region in implementing the Alpine Convention

ALPARC carries out its actions under three main topics: Biodiversity and Ecological Connectivity, Regional Development and Quality of Life, and Education for Sustainable Development in the Alps. These three topics allow for ALPARC to take a regional approach to global issues such as climate change, nature conservation and sustainable development. Moreover, ALPARC aims to raise awareness among the general public and in particular, Alpine youth on environmental challenges.

Francais

ALPARC, le Réseau Alpin des Espaces Protégés, a été fondé en 1995 afin de participer à la mise en place du protocole « Protection de la nature et entretien des paysages » de la Convention Alpine. Depuis 2013, ALPARC est une association fondée sur la loi française (1er juillet 1901), et dont les activités couvrent une vaste zone géographique qui s’étend des Alpes françaises jusqu’aux Alpes slovènes.

Objectifs et Activités

Le principal objectif de l’association est de favoriser l’échange d’expertises, de techniques et de méthodes parmi les gestionnaires de tous les grands espaces protégés des Alpes, tels que les parcs nationaux, les parcs régionaux, les réserves naturelles, les réserves de biosphère, les zones de tranquillité, les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO, les réserves géologiques, ainsi que les sites ayant reçu un statut de protection spéciale. Cet échange permet aux parcs de participer à des projets, voire de mener des projets qu’un seul parc n’aurait peut-être pas pu réaliser. Au travers de la coopération internationale, ALPARC sert d’intermédiaire entre les institutions, les acteurs locaux et les communautés alpines au sein de la région dans la mise en place de la Convention Alpine.

ALPARC structure ses actions sur trois axes principaux : Biodiversité et connectivité écologique, Développement régional et qualité de vie, et Education au développement durable dans les Alpes. Ces trois axes permettent à ALPARC d’adopter une approche régionale face aux enjeux globaux, tels que le changement climatique, la conservation de la nature et le développement durable. En outre, ALPARC a pour but de sensibiliser le public et en particulier les jeunes des Alpes aux défis environnementaux.